Tequila's Secrets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Résultats de votre recherche de histoire naturelle new york.

lundi 05 novembre 2012

Londres, J7: Natural History Museum, Patinoire & British Museum

Nous filons en début de matinée vers le Musée d'histoire naturelle... où il faut déjà faire la queue pour entrer! Comme d'autres grands musées, l'entrée est gratuite, ce qui explique sans doute en partie l'affluence... L'architecture est un magnifique exemple d'architecture victorienne, tout à fait dans mes goûts!

IMG_8854

IMG_8857

IMG_8851

IMG_8852

A l'intérieur, le souci du détail est extraordinaire, depuis les animaux sculptés absolument partout aux plafonds à caissons ornés de spécimens végétaux...

IMG_8893

IMG_8899

IMG_8902

IMG_8861

IMG_8896

Nous faisons à nouveau la queue quelques minutes pour entrer dans la galerie des dinosaures, plutôt décevante, il faut dire que notre référence en musées d'histoire naturelle est celui de New York, certainement l'un des plus beaux au monde!

IMG_8859

IMG_8863

IMG_8869

IMG_8872

IMG_8875

IMG_8879

IMG_8885

Nous passons ensuite rapidement dans les salles consacrées à la faune, mais prenons notre temps dans le hall consacré aux minéraux. Nous cherchons dans l'index pyrite et marcassite, et admirons les nombreuses météorites... ainsi que les pierres précieuses présentées dans The Vault.



Après un passage dans la boutique, il est déjà temps d'aller déjeuner dehors - ce sera à la baraque à frites (enfin, chips) de la patinoire!

Nous chaussons ensuite les patins pour 50 minutes de glisse - et de chutes pour les petiots. Pitchoun #2 se casse joyeusement la figure un paquet de fois... comme à son habitude, il n'a aucune appréhension et fonce sur la glace. Pitchoun #1 est plus modéré, et nous montre ses talents récemment acquis à l'école. Il ne chute pas, lui, il fait des figures -dont certaines se terminent par terre, mais ça n'a rien à voir avec une chute! L'Homme s'en sort plutôt bien, quant à moi, je rate une chute de très très près :)

IMG_3365

Nous sommes contents de remettre nos chaussures et de retrouver un sol stable -enfin, surtout les Grands!

Direction le British Museum! Nous commençons par les collections de momies Égyptiennes, avant d'écumer l'Europe au Moyen Age, les Romains, les Grecs, les Etrusques...

IMG_8950

IMG_8947

... et nous débouchons sur The Great Court, une incroyable cour intérieure où nous prenons le goûter.

IMG_8942

IMG_8944

Nous reprenons la route, et tombons finalement sur ce que nous sommes venus voir, la pierre de Rosette de Champollion!

IMG_8945

Un petit tour dans les immenses salles du Parthénon, et retour dans la cour intérieure, où un attroupement attire notre regard. Dans quelques minutes, une démonstration de combat de rue à l'épée au temps de Shakespeare va avoir lieu, et ce serait quand même dommage de rater cela!

IMG_8961

Nous repartons à pied via Oxford Street, où nous nous arrêtons pour dîner dans un... McDo (oui, encore, à £12 pour 4, c'est bien la seule enseigne qui soit bon marché - la baraque à frites du déjeuner nous a coûté £23!).

Nous sautons dans un métro à Oxford Circus, non sans nous être arrêtés dans un magasin de souvenirs pour acheter deux épais sweat-shirts aux petiots...

Il nous reste encore à faire les valises avant d'aller au lit, notre semaine de vacances à Londres est -presque- terminée!

Statistiques de la journée: 10,23 kms parcourus, 26 étages montés!

dimanche 30 mai 2010

The Voyage, J21: Central Park & Natural History Museum (New York)

Le début de journée est placé sous le signe de Madagascar (le dessin animé, pas le pays!), nous avons la ferme intention d'aller juger de nos propres yeux quelle est la part de réalité et quelle est la part de rêve ;) Il y a le film, bien sûr, mais également la série (Les pingouins de Madagascar, saison 1), dans laquelle les lémuriens se sont installés au zoo de NY, et mènent la vie dure aux pingouins!

Direction Central Park, donc, avec en chemin, un coup d'oeil sur ce magnifique building... (Alwyn Court Apartments)

new york manhattan central park south 2010

En entrant, nous laissons derrière nous les buildings de Central Park South, et nous dirigeons vers la patinoire, désertée à cette période de l'année...

new york manhattan central park south 2010

new york manhattan central park south 2010

new york manhattan central park south 2010

Le parc est vallonné, les écureuils filent d'un arbre à un autre, les enfants grimpent avec plaisir les escarpements rocheux, les promeneurs sont rares, les pelouses invitent à se poser... et le bruit de la ville a disparu au profit du cliquetis des sabots des chevaux qui tirent les calèches.

new york manhattan central park south 2010

Direction le zoo, où nous repérons immédiatement le bassin des otaries, qui a du servir de modèle à celui des pingouins!

new york manhattan central park zoo 2010

En effet, pas de bassin à l'air libre pour les pingouins, qui ne doivent pas non plus bénéficier de tout le confort moderne dans une cache secrète, à l'abri des regards du public.

new york manhattan central park zoo 2010

Les lémuriens sont tranquillement installés dans la volière tropicale, mais pas de King Julian en vue, et puis d'ailleurs, ils dorment ;)

new york manhattan central park zoo 2010

Tout comme les panthères des neiges, dans le coin de leur parc le moins visible du public... Les ours polaires sont bien en vue mais dorment tout aussi profondément! Là où ça déborde d'activité, par contre, c'est dans la volière des toucans. Non du côté des oiseaux, sagement posés sur des branches, mais dans leur gamelle, qui grouille de souris!

new york manhattan central park zoo 2010

Vous l'aurez compris, pas de girafe, pas de zèbre, pas de lion, pas d'hippopotame. Zut. La pendule Delacorte, par contre, elle est bien là, même si elle n'est pas au-dessus de l'entrée!



Nous ressortons du parc pour prendre un bus qui nous déposera une dizaine de blocs plus loin, devant le Metropolitan Museum of Art... nous n'avons pas l'intention de le visiter avec les enfants, en ce qui concerne les Arts Premiers, notre visite au Musée du Quai Branly est encore très fraîche... et pour le reste, ils sont encore un peu jeunes.

Nous déjeunerons par contre sur les marches du Met, devant lequel est garé une baraque à hot-dogs très tentante! Au pied des marches, 4 hommes chantent a capella divers titres de blues... nous apprécions tous les 4 cette pause au soleil, et en musique!

Nous replongeons dans Central Park, direction Belvedere Castle, un petit château médiéval qui offre un joli point de vue sur le parc, et sur les buildings du quartier Central Park West.

new york manhattan central park west 2010

new york manhattan central park west 2010

Le temps s'est subitement rafraîchi et les nuages se sont amoncelés au-dessus de nos têtes, nous décidons donc de sortir du parc, et de nous rendre au Musée d'Histoire Naturelle tout proche...

new york manhattan central park west 2010

Le Musée est tout bonnement immense, je pense qu'il faudrait une bonne journée pour le parcourir entièrement en prêtant attention à toutes les expositions.

Ceci dit, nous sommes surtout attirés par les dinosaures, superbement mis en valeur!

new york manhattan central park zoo 2010

Il y a quantité de squelettes que nous n'avons jamais vu ailleurs, la variété des espèces exposées et la qualité de la mise en scène sont tout simplement exceptionnelles!

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

Nous goûtons à l'étage des dinosaures: cranberry juice, chocolate chip cookies & lemon pound cake... un vrai festin!

Les Civilisations sont largement représentées également, même si nous ne nous y intéressons que brièvement.

new york manhattan natural history museum 2010

Nous passons également rapidement devant des dizaines de scènes naturalisées dans lesquelles il y aurait mille choses à voir et à observer, même si la présentation est plus vieillotte, et nous débouchons enfin sur une immense salle consacrée à l'océan... avec une baleine qui nous laisse sans voix.

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

new york manhattan natural history museum 2010

Dans une semi-obscurité, nous découvrons quantité de scènes, depuis les pêcheurs de perles à tous ces animaux que nous avons vu si récemment vivre sous nos yeux en Floride: les morses, les dauphins, les requins, les lamantins... Et d'autres que nous n'avons pas croisés!

new york manhattan natural history museum 2010

Le Musée va bientôt fermer, nous avons juste le temps de jeter encore un coup d'œil à la salle consacrée à la planète Terre... et en particulier aux volcans, un phénomène naturel qui nous touche particulièrement ces jours-ci :) Nous verrons même sur une vidéo l'éruption de "notre" volcan! Du coup, même pas le temps de passer à la boutique. Pfff.

new york manhattan natural history museum 2010

Nous rentrons à l'hôtel en métro, je ressortirai plus tard chercher des sandwiches dans un Subway (pas le métro, le restaurant!), et nous les mangerons dans la chambre, en regardant le NFL draft à la télévision!

jeudi 01 novembre 2007

La Nuit au Musée (Night at the Museum)

Je viens de voir que c'est un film pour enfants à partir de six ans, tiens. Je suppose que c'est pour ça que je me suis un peu ennuyée par moments. Je ne suis pas non plus une grande fan de Ben Stiller, surtout depuis qu'il s'est lancé dans la saga "Mon Beau-Père..." qui ne me fait pas du tout rire, mais pour une fois, je l'ai trouvé acceptable. Voire plutôt attendrissant, et drôle. Pas drôle à se rouler par terre, hein, pas pour un adulte, en tous les cas. Enfin, pas pour moi. Mais drôle quand même, et j'imagine bien que si je montre certaines scènes à mes Pitchouns, ils vont rire aux éclats. Bref.

L'histoire, c'est celle d'un père un peu looser qui a besoin de redorer son blason auprès de son fils... inventeur raté, il va de job en job tandis que le nouveau petit ami de son ex-femme est un super pro de la finance... et visiblement un très chouette beau-père. Le travail de la dernière chance, c'est celui de veilleur de nuit au Musée d'Histoire Naturelle de New York, en remplacement des trois gardiens qui partent en retraite. Et après une visite de reconnaissance de jour, voilà notre Larry pour sa première nuit au Musée, seul, et nez à nez avec le squelette de T-Rex qui le pourchasse dans les couloirs. Ce que les gardiens ont omis de lui dire, c'est que toutes les nuits, tout ce qui est exposé au Musée prend vie jusqu'à l'aube suivante. La première nuit de Larry est un désastre: les lions cherchent à le dévorer, Attila manque de l'écarteler, il se retrouve attaché sur une voie ferrée, pris pour cible par des indigènes, attaqué par les légions romaines... et Dexter, un singe capucin, lui vole ses clefs avant de le mordre et de lui pisser dessus (charmant animal). Aidé par un Teddy Roosevelt transi d'amour pour une belle indienne, Larry arrive in extremis à reprendre le contrôle de la situation.

nuit musée ben stiller
Photo © Twentieth Century Fox France

Mais quand quelques nuits plus tard Larry propose à son fils de venir passer une nuit au Musée, rien ne s'anime, et pour cause... les trois gardiens retraités ont volé la tablette qui permet à la magie de s'opérer. Aidé par son fils et par tous les habitants du musée, pour qui il n'y aura jamais plus de liberté si la tablette n'est pas retrouvée, Larry se lance à la poursuite des voleurs dans les allées de Central Park.

Alors évidemment, le film est bourré d'effets spéciaux... les animaux empaillés, les statues de cire, de pierre, de bronze, les hommes miniatures, et même les squelettes prennent vie, avec plus ou moins de réussite, en particulier au moment des morphing entre la vie et l'état de statue. Mais je dois avouer, que moi, ça m'a bien plu de reconnaître les postures habituelles du T-Rex, et en plus de le voir façon grand chien qui attend en remuant la queue que son maître veuille bien lui lancer son os. L'ensemble ne manque pas d'invraisemblances... Roosevelt a bien conscience de n'être qu'une statue, et de n'avoir réalisé aucun des exploits qu'on prête à Roosevelt (le vrai, celui qui est mort). Par contre, la belle indienne, elle, sait tout sur celle qu'elle représente, y compris ce qu'elle ressentait en guidant Lewis et Clark. Les cowboys n'ont pas d'explosifs, mais les indiens ont des flèches empoisonnées. Bref, la liste est longue. Mais je crois qu'il ne faut pas regarder ce film pour sa crédibilité. Vraiment pas ;)

Réalisé par Shawn Levy. Avec Ben Stiller, Carla Gugino, Dick Van Dyke. Sorti le 07 Février 2007.

ERRORE: Non riesco a connttermi a MySQL! Controllare config.php .